atelier

Écrire en atelier, c’est permettre aux souvenirs, impressions, rêves et autres ébauches d’histoires de se déplier en textes.

C’est laisser sa créativité s’exprimer dans la trame des mots et le rythme des phrases.

C’est partager le plaisir du laboratoire littéraire, où le groupe encourage, vibre et réagit avec vivacité et générosité.

C’est aussi découvrir des auteurs, partager des lectures.

 

Ateliers que je conduis :

Atelier généraliste

Le plaisir d’écrire. Toutes sortes de propositions d’écriture sont abordées, relevant de la fiction, de l’autobiographie, des jeux avec les mots, de la poésie et de l’observation du monde ; peut être décliné en 15 ou 30 séances.

 

Ateliers thématiques

Récits de vie, en 10 séances, élaboration d’un récit biographique sur une personne qui a laissé une empreinte forte en nous.

Fragments autobiographiques, en 5 ou 8 séances, redonner vie à des moments importants de notre parcours personnel, à travers la forme brève.

Ecrire à partir de l’école juive New Yorkaise, en 5 séances. A partir de la présentation de cinq écrivains, Saul Bellow, Bernard Malamud, Grace Pailey, Philippe Roth et Cinthia Ozick, nous  explorerons différents thèmes et approches présents dans leurs oeuvres, tels que celui de l’humour, de l’ironie,  du monologue intérieur, de l’uchronie, etc.

La famille (juive) dans tous ses états, en 5 séances. Restituer par l’écriture ceux dont la présence se rappelle à nous avec insistance, les retrouver dans leur singularité et faire revivre des moments précieux. Cet atelier est élaboré à partir d’œuvres de Nathalie Sarraute, Daniel Mendelsohn, Paul Auster, Valérie Mrejen, Christian Boltanski.

La méditerranée que nos grands-parents ont quitté, en 5 séances. A partir des souvenirs transmis par nos grands-parents ou parents, témoignages éclatés ou récits circonstanciés, objets de mémoire, photographies, nous reconstruirons la vie d’avant le départ. Nous nous appuierons sur des auteurs qui ont, de façon singulière, reconstruit cette vie d’avant, au Maghreb et dans le monde méditerranéen : Gil Ben Aych, Marcel Benabou et Annie Goldman, Edgar Morin, Ronit Matalon.

Pour plus d’informations, voir in La faute à Rousseau (revue de l’Association pour l’autobiographie dirigée par Philippe Lejeune), Récits de vie au musée d’art et d’histoire du Judaïsme/ Isabelle Pleskoff. Juin 2016.

photo atelier du lundi